Un peu d'histoire

Le nom du village de Briant vient de Briga (hauteur) et serait le chef-lieu du pagus briennensis. Cette hypothèse est contestée car de nombreux peuples ont envahi la gaule à cette époque et au IV°s., le fief de Sinémurum (vieille muraille) soit Semur est devenu plus puissant. On a trouvé aux environs plusieurs médailles et des tombeaux antiques. 

En 1016, Dalmace 1er (985-1048) vicomte de Semur, épouse Aremburge de Vergy de Bourgogne (990-) fille de Henri de Neustrie, duc de Bourgogne, ce qui lui valut plus tard en 1379, le rattachement au puissant duché de Bourgogne. Son troisième fils, Hugues fut grand abbé de Cluny et de nombreux bâtiments religieux furent érigés à cette époque.

Le château et le presbytère de Briant ont été brûlés par les Reîtres, en 1576.

Oyé revendique être le berceau de la race charolaise, mais Briant est limitrophe et les pâturages du brionnais engraissent bien les bovins.

En 1789, Briant dépendait en alternative du baillage de Semur-en-Brionnais (Duché de Bourgogne) et du baillage de Mâcon (Royauté qui possède le prieuré de Marcigny).

En 1863 (loi du 22 avril), la commune a été amputée des hameaux des Agrots, de Gonnaux et de Launay, rattachés à la commune de Sainte-Foy.

Evolution de la population

.

Bibliographie

Livre de Mario Rossi: les noms de lieux du Brionnais-Charolais (Editions Publibook Université)

Association "Mémoire Brionnaise"

L'association publie un magazine.

Président: Georges Declas
Tous les mercredi après-midi à St-Christophe
Contact: memoire.brionnaise@wanadoo.fr